Welcome! Anonymous

gréement de jonque sur carene moderne

gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar lebigor » 29 Juil 2012, 20:43

C'est un CREEKMORE 34 n'en cherchez pas d'autre grée en jonque c'est le seul les autres sont en sloop flush deck.rien a voir.
Bon... carène moderne ... de 1978 quille semi longue 34 pieds et 8t5.
J'ai donc ramené ce bateau de Miami en mai l'année derniere.Ce convoyage m'a permis de dcouvrir ce gréement car ni moi ni les 2 autres équipiers n'avaient navigué dessus.Pas de chance après 4 jours de pétole on s'est tapé du près le reste du voyage .Et oui du près bon 100 a 110° d'un bord sur l'autre.On a abattu quelques fois pour faire de la vitesse et la s'est autre chose la surface de voilure est importante et le bateau marche vraiment bien. Arrivée en Guadeloupe nous étions en vigilance orange, 30 nœuds établis grains ininterrompus et 3m de creux.Bateau très stable derapant juste ce qu'il faut dans les surventes pour ne pas avoir de gite exagéré. Depuis nav dans les caraibes et depuis 4 mois au ports car il me manque un piston. si quelqu'un en a un qui traine md2B volvo.
voila si je peux par ma maigre experience répondre a des questions ce sera avec plaisir.


carré.JPG
carré.JPG (243.35 Kio) Vu 6991 fois
coin cuisine.JPG
coin cuisine.JPG (220.38 Kio) Vu 6991 fois
a port-louis.JPG
a port-louis.JPG (249.46 Kio) Vu 6991 fois
Avatar de l’utilisateur
lebigor
 
Messages: 40
Inscription: 23 Avr 2012, 16:10

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar Nrs » 30 Juil 2012, 09:09

Bonjour,
Comme disent les Anglo saxons : "un gentleman ne fait JAMAIS de près...".
Si un jour tu veux quand même améliorer la situation, la solution est maintenant bien connue : met du creux dans tes voiles. Gains moyen de 10° sur chaque bord ...
A bientôt pour des nouvelles. ;)
Fichiers joints
ed1.JPG
Un exemple, avec creux variable ...
ed1.JPG (27.77 Kio) Vu 6986 fois
Nrs
 
Messages: 126
Inscription: 15 Avr 2012, 20:17

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar Laurent » 30 Juil 2012, 11:53

jean, tu as choisi le bon exemple,
la photo ci dessous montre une voile cambrée à la courbure peu appropriée me semble t'il.


***

Fabien, je n'ai pas encore eu le plaisir de naviguer sur un voilier gréé jonque.
Ce qu'on en dit, c'est que tout fonctionne dans la souplesse et que la voilure nécessite relativement peu d'effort à l'usage.
As tu vraiment ressenti cette différence (d'avec la voilure Marconi) ?

Laurent.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar Nrs » 30 Juil 2012, 14:11

La blanche est de fabrication "amateur" (très, très éclairés les amateurs), la rouge est le fruit du travail d'un pro ... ;)
Nrs
 
Messages: 126
Inscription: 15 Avr 2012, 20:17

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar Laurent » 30 Juil 2012, 14:20

La courbure de la voile blanche se rapproche d'un profil Naca, celle de la rouge d'une portion de cercle.
A moins qu'une subtilité aérodynamique m'ait échappé, le choix du pro ne me parait guère probant.
Rien que le choix du type de profil mériterait la création d'un nouveau fil.
À part nos amis anglo-saxons, qui s'intéresse de près à cette problématique (au pays de cocagne) ?

J'attend que d'autres aficionados nous rejoignent.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar Nrs » 30 Juil 2012, 14:51

La question de l'emplacement du creux dans le profil peut remplir un livre entier. Il y a les "scientifiques" qui suivent , en gros, les évolutions des ailes de tous types en ne jurent que par les différents profils NACA (tout en pratiquant intensément l'empirisme anglo-saxon et le KISS de rigueur) et ...les autres.

Autres qui veulent copier les ailes de bourdons (qui comme chacun sait ne devraient pas être capables de voler), les Gurney flaps et tout un tas de bizarreries aérodynamiques (le plus souvent sur un plan théorique, rarement en pratique sur un vrai bateau avec de vraies voiles). Et il ne faut pas oublier les fervents partisans des voiles plates (ce sont actuellement ceux qui naviguent le plus et le plus lion ... ;) ).
Nrs
 
Messages: 126
Inscription: 15 Avr 2012, 20:17

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar Laurent » 30 Juil 2012, 14:58

Je vais ouvrir un nouveau fil pour aborder le sujet,
j'ai deux ou trois choses à dire.
Ce ne le sera que ce soir, là, j'ai à accomplir mon devoir de rénovateur…
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar Nrs » 30 Juil 2012, 19:11

Courage ...

En attendant, cela doit t'évoquer quelque chose ... (même si je ne suis pas fana des lattes articulées, elles semblent d’ailleurs être en perte de vitesse.).
Fichiers joints
freedom.jpg
Présenté comme un Freedom 28 ! Je ne connaissais pas cette version.
freedom.jpg (44.29 Kio) Vu 6970 fois
Nrs
 
Messages: 126
Inscription: 15 Avr 2012, 20:17

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar Vincent Terrasson » 15 Juin 2013, 13:38

Bonjour
Une question de néophyte en voyant les photos de voiles "à creux" un peu plus haut: comment se comportent elles sur le mauvais bord, où le mât doit fortement perturber le profil?
Vincent.
Vincent Terrasson
 
Messages: 12
Inscription: 15 Juin 2013, 13:35

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar Nrs » 17 Juin 2013, 20:51

Ceci est le sujet de vastes réflexions ... Certains ont observé une meilleur efficacité sur le "mauvais bord" ! :o
D'autres ont constaté le contraire ...

Tout semble se jouer sur le "masquage" plus ou moins prononcé du mat soit dans le tissus, soit dans la bulle aérodynamique formée derrière le bord d'attaque ... :shock: :shock: :shock:

La grande majorité ... ne se pose pas la question ;) et navigue ...
Nrs
 
Messages: 126
Inscription: 15 Avr 2012, 20:17

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar beluga78 » 28 Oct 2015, 09:34

Bonjour

Je suis en train de lire Mingming et l'art de la navigation minimaliste de Roger Taylor qui raconte ses navigations sur un Mark II Corribee gréé en jonque (21')

Fantastique !!!! et quel engouement pour ce gréement.

Salut à tous

Pascal
beluga78
 
Messages: 1
Inscription: 28 Oct 2015, 09:27

Re: gréement de jonque sur carene moderne

Messagepar Eric » 28 Oct 2015, 23:15

Bonsoir
Merci pour "Mingming et l'art de la navigation minimaliste"; c'est moi qui l'ai traduit car je pensais qu'il devrait être accessible aux lecteurs non-anglophone. Je ne vais pas faire fortune avec mes droits de traduction! Tu as de la chance nous avons traduit deux autres volumes et le quatrième est sous presse ; il doit paraître en anglais en 2016.

Sur le fond de ce fil: les profils NACA ne concernent que les profils épais en écoulement stationnaires. Ils ont été élaborés dans les années 1950 et la science a fait beaucoup de progrès depuis. Cependant le monde instationnnaire (turbulence orographique, mouvements du bateau du aux vagues...) reste à la limite de nos connaissances scientifiques et comme la voile n'a qu'un impact économique faible, les recherches s'orientent plutôt sur les modes transitoires des Airbus... ou autres avions de chasse. Nous allons devoir attendre.
Pour les profils minces (voiles) les travaux sont différents et assez marginaux (coupe de l'América, Centre de Recherche pour l'Architecture et l'industrie Nautique (CRAIN)...
Les recherches effectuées par les voiliers des bateaux de régates (bermudiens) disent que le creux maximum doit se trouver au tiers avant du profil.
Pour la voile de jonque, c'est plus compliqué. Il semblerait, que comme le mât se trouve en arrière du guindant, dans certains cas, au près en particulier, les turbulences engendrées par le mât ( quand il est sous le vent) pourrait se transformer en un profil épais fictif avec les filets d'air qui doivent contourner la zone d'air turbulente quasi-stationnaire.
Aujourd'hui, il y a trois courant (d'air :D ) dans le monde de la voile de jonque:

- les voiles plates, les plus nombreuses, avec des lattes relativement souples (adaptées pour du force 4) trop plate en dessous et trop creuses en dessus. (Cependant dans le cas de Mingming par exemple, les lattes du hauts sont plus raides que les lattes du bas et donc quand le vent monte la réduction de voilure rend la voile plus plate).

-Les lattes articulées qui sont très rigides (profil carbone) mais avec, vers 30% du profil une articulation qui donne un creux (constant et indépendent de la force du vent). L'archétype en est la nouvelle voile de D. Tyler

- les voiles avec des lattes très rigides (tube alu ou carbone) et du creux dans les panneaux. le creux max est de l'ordre de 8%; il se trouve à 30% du profil et le creux diminue dans les panneaux du haut. Le chef de file de cette tendance est Arne Kverneland, un jeune homme de soixante-dix ans environ qui régate en solitaire sur un X99 modifié en gréement de jonque. Donc ça marche et c'est adapté à un équipage aux capacités physiques limitées! Je vous renvoie également vers les vidéos de Roger Taylor (youtube) sur la mise au point de Mingming II. Il a développé un gréement intéressant (HHH) avec des lattes en tube de carbone. Une mesure empirique, Roger n'est pas un scientifique, donne au près 70° apparent d'un bord sur l'autre.

Tous cela m'est très désagréable car dans ma perception de la voile de jonque, l'intérêt de ce gréement est qu'il absorbe l'énergie d'une rafale pour la restituer ensuite. Je suis en train de développer un concept d'écoute en Lambda qui permet d'avoir des lattes souples (qui creuses par petit temps) mais qui ne peuvent pas trop cintrer la voile quand le vent monte (j'ai même dans mes papiers un système qui permettrait de réduire la courbure de la voile quand le vent monte; il reste à le valider).
Le prix à payer est un système d'écoute de jonque doubles (bâbord et tribord); ça fait du bout!
Je vais expérimenter ce système d'écoute avec des lattes souples sur Mingming en 2016 avec la voile de jonque du bateau (du pur Hasler). (je ne modifie que le système d'écoute et les lattes).
A suivre
Eric
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 169
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix


Retourner vers Évolutions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron