Welcome! Anonymous

(Re) Découvrir la voile de jonque / "Junk Rig for Beginners"

(Re) Découvrir la voile de jonque / "Junk Rig for Beginners"

Messagepar Laurent » 20 Aoû 2012, 03:13

Voilà un article qui intéressera tous ceux qui éprouvent une curiosité pour la voile de jonque, sans vraiment la connaitre, et je crois qu'ils sont particulièrement nombreux dans ce cas en France. Tout au plus cette voile est reléguée au rayon curiosité exotique / voile du passé …

Ce qui s'est développé en France jusqu'ici, c'est l'apparition de quelques unités aux carènes modernes mais à l'esthétique rétro et aux voiles plutôt (pour ne pas dire franchement) traditionnelles. À une exception : l'architecte Erik Lerouge, dans les années 80, s'est intéressé de très près à cette voilure, au point d'en concevoir une version améliorée.

La voile de jonque a évolué mais ce n'est pas au pays de cocagne que cela se joue pour l'instant.
Il suffit de visiter le site http://www.junkrigassociation.org/ pour s'en convaincre.
C'est sur ce site que s'exprime le prolifique et néanmoins norvégien Arne Kverneland, auteur de cet article que Voiles-alternatives vous soumet. Arne connait très bien la voile de jonque et c'est bien cela le plus important ici : cette voilure vous est présentée par un expérimentateur chevronné. Un vrai praticien.
Merci Arne, d'avoir accepté qu'on diffuse ici ce Pdf intitulé à l'origine "Junk Rig for Beginners"

Une mention spéciale (en forme de félicitation) pour le traducteur, Jean Estor. Plus connu dans ce forum sous son pseudonyme Nrs. Qu'il soit publiquement remercié pour ce travail réalisé, ardu sur le versant technique.

L'article complet


Le début de l'article, pour vous donner une idée :

[ Ceci est une explication des bases du gréement de jonque (GJ) destinée aux marins ayant une certaine expérience avec d'autres gréements : bermudiens, auriques...
mais qui débutent en «Jonque».


Pourquoi une voile de jonque ?
Avant d'en venir aux détails, laissez moi expliquer pourquoi j'ai converti mon bateau, Malena, de bermudien à GJ en 1990.
−Je voulais naviguer au allures portantes avec une meilleure vitesse et moins de soucis.
C'était en fait la principale raison de la conversion de mon premier bateau. Le gréement bermudien est tellement pénible au portant, exigeant une tenue de barre pleine d'attention et beaucoup de travail sur le pont pour gréer et dégréer le tangon du génois ou du spinnaker, ce qui est difficile voir dangereux pour un solitaire. Le GJ ne m'a pas déçu sur ce point : avec une seule grande voile pouvant être totalement débordée, sans obstruction des haubans, les bords de portant, soudainement, deviennent faciles ... et la vitesse augmente ... beaucoup !
−Je voulais un gréement auto-vireur. Et je l'ai eu à coup sûr. Les winchs de génois ont été très vite démontés ...
−Je voulais me débarrasser des sacs de voiles qui mangeaient de la place à l'intérieur. Oh oui, 3 focs et un spinnaker ...
−J'avais entendu parler de la facilité de prise de ris et d'affalage. Çà marche ! Maintenant je vais très rarement sur le pont après avoir quitté le port.
−La zone aveugle derrière le génois m'avait donné de vraies peurs. Un double oui ! Avec le GJ il y a soudain une vue libre sur tout l'horizon.
−De nouvelles informations disponibles. Oui, lors d'une croisière vers les Shetland en 1989, j'avais pu acheter le nouveau livre : « Practical Junk Rig » de Hassler&McLeod, Avec ce livre en main, j'étais prêt à me mettre au travail. …]



Bonne lecture,


Laurent.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 763
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Retourner vers Évolutions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron