Welcome! Anonymous

Un deuxième mât - À partir de quelle taille ?

Un deuxième mât - À partir de quelle taille ?

Messagepar Laurent » 06 Nov 2013, 10:22

Image

Bonjour,

la question se pose pour tout cat-boat,
la voile de jonque se différenciant principalement par :
-son système d'écoute particulier
-ce que j'appelle une compensation, la partie de la voile en avant du mât
-une réduction de voilure simplifiée

je vais faire ma part de mon expérience très indirecte puisque j'ai navigué assidûment sur un Freedom 33 cat-ketch.
Les deux mât étant équipés de voile bermudienne endraillée via des coulisseaux, et bômés.
je n'ai guère aimé les nombreuses situations où je me suis retrouvé aux allures portantes, sous houle de 2 mètres minimum, avec pour seule voile établie, la voile d'avant.
Ainsi tout à l'avant vous avez une grand-voile énorme qui vous donne l'impression de créer de l'instabilité, avec ce centre de voilure déporté.
Certes, je n'ai jamais navigué sur un cat boat bermudien ou jonque, ou autres, je reste cependant assez dubitatif sur ce choix de voile unique sur des tailles de voiliers à partir de 10 mètres
C'est pour moi, la problématique numéro 1.
Hisser une grand voile de taille conséquente n'étant plus un problème avec l'accastillage actuel.
Et puis comme déjà dit, la voile de jonque est censée se réduire facilement.


À vous,



laurent
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Un deuxième mât - À partir de quelle taille ?

Messagepar Pollen » 06 Nov 2013, 14:09

Je "retranscris" ce qui est dit à ce sujet sur le site de la JRA :

- En dessous de 9,5m - 10m, il est difficile de gréer 2 mats et d'obtenir une surface de voilure suffisante sur un voilier un peu lourd. Deux voiles imposent deux systèmes d'écoute et ceux-ci prennent une certaine place. On pourrait répondre qu'il suffirait d'augmenter l'allongement des voiles... C'est sans compter sur le fait que plus la voile présente un allongement important, plus les écoutes pour rester efficaces doivent reculer.

- Ils s'accordent pour dire que la limite pour une voile est de 65m2... même si Peregrine porte une voile de 80m2.

- Les voiles à faible allongement comme la Reddish ou la Fantail ont prouvé leur supériorité par rapport aux voiles Hasler. Ces voiles du fait de la place prise sur l'arrière lorsqu'on prend des ris et de la place nécessaire pour leurs écoutes imposent de ne les utiliser qu'en voile unique à moins que le bateau ne soit léger et long.

Je me demande pourquoi David Tyler après avoir gréer son Tystie avec deux voiles épaisses en est revenu à une voile Fantail unique. Comme il possédait déjà les 2 mats et tout l'accastillage nécessaire, il lui aurait été plus facile de gréer deux voiles de Jonque...
Pollen
 
Messages: 25
Inscription: 12 Juin 2012, 20:59


Retourner vers Évolutions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron