Welcome! Anonymous

Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournable?

Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournable?

Messagepar yacare » 05 Juin 2014, 08:00

Salut à vous,

Les vieilles Singer à pédale me plaisent bien, à priori, d'après ce que l'on m'a dit, robustes et capables de coudre sur de très grosses épaisseurs, très petit prix... Il y en a même des compactes à manivelle! http://www.lamachineacoudre.net - Cependant, je ne trouve aucune de ces vieilles machines à "énergie humaine" capable de faire du zigzag. D'où la question - Le point zigzag est-il incontournable pour la voilerie, et en particulier pour ma future voile de jonque? Qu'apporte t-il comparé au point droit?

Raphaël
yacare
 
Messages: 32
Inscription: 16 Avr 2014, 19:05

Re: Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournab

Messagepar Laurent » 05 Juin 2014, 11:19

Quand je veux découper le film plastique transparent d'un emballage de plat préparé et que je n'ai ni couteau ni ciseau sous la main, mais une fourchette, il me suffit de pratiquer des perforations pour créer une ligne pointillée.
Le film alors peut se déchirer très facilement.

Le point zig zag a été créé pour justement contrer cette possibilité de déchirement.
Les perforations du tissu sont deux fois plus espacés sur un même alignement.
Cela permet également d'augmenter la surface d'assemblage

Regardez une voile récente : les points zig zag de certaines machines dédiées voilerie, actuelles, sont d'une largeur nettement plus importante : il est plus facile d'y voir le zig zag multi-points
Chaque trait du zig zag est composé lui même de plusieurs points.
Le plus répandu est le système trois points, déjà ancien.

Image

Sur un trait, le tissu est perforé par l'aiguille 4 fois et est constitué de 3 points.

Image


-

On pourrait se satisfaire d'une machine point droit pour de la réparation.
Et pratiquer deux lignes, de coutures, voir trois, pour remplacer le point zig zag.
Certains le font. Je trouve cela bien dommage alors qu'il est possible de trouver des machines zig zag à petit prix.
Et pour une très bonne performance de l'assemblage, c'est plutôt deux trois passes de points zig zag qu'il faudrait effectuer pour des voiles d'une certaine taille.


laurent
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournab

Messagepar ronanm » 10 Sep 2015, 18:06

Bonjour.
sauf une voile complètement cuite, je vois mal une voile en tissu (pour les membranes le problème est tout différent) se déchirer le long des pointillés, je ne l'ai en tout cas jamais vu... Ce qui peut arriver, toujours avec une voile très fatiguée, c'est qu'elle se déchire le long d'un assemblage, le passage de une à deux épaisseurs de tissu crée un point faible, c'est toujours dans cette zone que se produit la déchirure. Un point zig-zag diminue un peu ce risque, tout autant que l'usage d'un fil de (très) gros diamètre qui répartit l'effort sur une plus grande surface de contact. La voilerie Burgaud de Noirmoutier a toujours utilisé du très gros fil et le point droit dans sa gamme de voiles traditionnelles, j'en ai usé plusieurs jeux jusqu'à la corde, je n'ai jamais vu de déchirure le long du pointillé. j'ai aussi réalisé quelques voiles en point droit sans ennui, je recommanderai juste l'utilisation de très gros fil, v138 ou 207, même si ça implique de recharger souvent les canettes
Avatar de l’utilisateur
ronanm
 
Messages: 11
Inscription: 10 Sep 2015, 16:38

Re: Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournab

Messagepar Laurent » 10 Sep 2015, 22:14

Bonjour Ronan,
soit le bienvenu sur le forum.

Supposons que l'expérience démontre que la déchirure est difficile avec du point droit.
N'empêche que le point zig zag est une avancée technologique, maintenant très ancienne, que seuls les traditionalistes semble vouloir éviter pour des raisons qui m'échappent (J'imagine que c'est juste pour une question d'esthétique)

Supposons que le coté déchirement soit à remiser en point très secondaire, la meilleure performance d'assemblage du point zig zag reste un élément à mon avis largement suffisant pour préférer une machine à coudre zig zag, d'autant plus qu'elle sont faciles à trouver. À des prix parfois très étonnants, si l'on est patient.

Un exemple: je viens d'acheter pour 50 euros, une Pfaff 260, en très bon état, et bien réglée.
À l'origine sur table, je vais la transformer en machine transportable spéciale réparations du bord, sans trop de difficulté puisqu'elle est équipée d'un moteur incorporé.


Laurent
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournab

Messagepar ronanm » 11 Sep 2015, 05:46

Bonjour,
Avant tout, merci de ton accueil.
Il est évident que le zigzag est une avancée technologique, il assure une meilleure cohésion tout en permettant d'assurer un assemblage aussi solide en utilisant un fil plus fin, c'est surtout cette qualité qui a été recherchée quand il a été adopté dans les années 1920-1930. il a d'abord été pratiqué à cheval sur l'assemblage, ce qui diminue sa solidité mais imite la couture au point broché à la main, son seul avantage à ce moment était de permettre de coudre plus longtemps sans recharger les canettes grâce au fil plus fin.
La couture six temps (zigzag triple) est un progrès réel, indispensable pour l'assemblage des films (mylar et autres), qui eux sont sensibles aux déchirures suivant le pointillé. il nécessite des machines complexes, souvent trop fragiles pour un usage en voilerie dans les petites tailles.
Dans ma réponse, je voulais simplement dire que le point droit est possible, même s'il est moins satisfaisant il ne mérite pas l'ostracisme qu'il subit dans la voilerie.
Pour les dernières voiles que j'ai réalisé (jeu de voiles d'un petit cotre aurique de 40m2 en coton) j'ai utilisé une très vieille Pfaff en zigzag pour l'assemblage des laizes et une machine point droit triple entrainement pour tout le reste
Avatar de l’utilisateur
ronanm
 
Messages: 11
Inscription: 10 Sep 2015, 16:38

Re: Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournab

Messagepar Eric » 11 Sep 2015, 09:55

Bonjour
L'apport du point Zig-Zag est effectivement dans le "déchirer selon le pointillé" mais également dans de la souplesse en allongement, principalement pour les toiles molles (ou du fil qui rétréci dans le temps ou à l'humidité) comme la toile à spi. Avec un peu d'adresse avec une machine "point droit" on peut faire de la couture en "vague" qui donne un peu de souplesse. (C'est quand même beaucoup moins facile qu'une machine Zig-ZAg.
Pour une voile de jonque dont le tissu est, la plupart du temps, sur dimensionné et de toute manière peu sollicité, le risque de déchirure est très faible.
Si j'en juge de par la voile de Mingming qui a plus de 25 ans et des milliers de milles dans les coutures les efforts sur les coutures sont ridicules. Le fil est bouffé aux UV, casse tout seul et les coutures (zig-zag) lâchent gentiment une par une.
Eric
PS: Comme Laurent, et grâce à son expérience partagée et je l'en remercie, je viens de craquer pour une Pfaff 138 qui peut fonctionner à pédale ou en électrique pour une fortune de 150 euros. Reste à la ramener de Bretagne...
PS2: Pour Laurent et les copains, en lisant la notice que tu as mis en ligne sur la Pfaff 138; je me suis aperçu (Page 5) qu'il en existe deux versions A et B.La A est faites pour les matériaux légers et serait limitée à des aiguilles de 70 max alors que la B accepte des aiguilles de 100. je n'ai pas trouvé en quoi elles étaient différentes.
Eric
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 173
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix

Re: Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournab

Messagepar Laurent » 11 Sep 2015, 11:57

Merci pour vos contributions.
je n'ai pas la prétention de détenir un savoir précis d'autant plus que celui ci se base sur ce que peut offrir le web et ma petite expérience sur deux, trois machines.
C'est bien connu, le savoir faire dans ce domaine dépasse rarement le seuil des portes des voileries, il est très difficile de choper des infos pour celui qui, comme moi, n'a pas de relations avec un maitre voilier.
Si le web anglo-saxon est en règle générale beaucoup plus partageur, il l'est bien moins sur les techniques propres à la réparation et la fabrication des voiles.
Un autre argument s'ajoute : la très grande majorité des plaisanciers font réparer leurs voiles. Pour la fabrication, il n'y a que le secteur du petit voilier où cela se joue encore, et le monde très restreint de la jonque.

C'est donc avec beaucoup de gratitude que je vois/verrais l'arrivée de professionnels et amateurs avertis dans cette rubrique du forum.

-

Merci Eric pour l'info, importante, sur la Pfaff 138.
je ne lis pas en détail les manuels des machines, sauf exception.
je viens de faire une petite recherche. Je ne suis même pas certains que les chiffres A ou B apparaisent sur les plaques d'identification. À creuser.


Laurent
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournab

Messagepar ronanm » 11 Sep 2015, 14:33

ma Pfaff est une 38-6 A sans doute l'ancêtre de la formidable 138 A . À ma connaissance, rien n'empêche de mettre des aiguilles plus grosses, le talon est le même, tout juste peut-on envisager un réglage du crochet un peu différent, en tout cas, la mienne accepte les aiguilles de 130 sans problème.
Avatar de l’utilisateur
ronanm
 
Messages: 11
Inscription: 10 Sep 2015, 16:38

Re: Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournab

Messagepar Laurent » 11 Sep 2015, 20:32

J'ai déniché les photos de 5 plaques d'identification de la Pfaff 138.
Pas de trace de la lettre A accolée à la 138, sur le web, par contre on y retrouve la lettre B suivi de S.

Le modèle qu'on trouve le plus souvent à la vente semble le modèle Pfaff 138-6/21 BS

Image

Image

Image

Image

Image


laurent
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Couture des voiles - Le point zigzag est-il incontournab

Messagepar ronanm » 03 Oct 2015, 10:17

la lettre a, je ne l'ai vue que sur la facture de la machine, je crois que c'est parce que ça ne concerne que quelques pièces, griffe plus fine, c'est sûr, et sans doute autre chose?
Avatar de l’utilisateur
ronanm
 
Messages: 11
Inscription: 10 Sep 2015, 16:38


Retourner vers Fabrication - Coutures - Matériaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron