Welcome! Anonymous

Aile double peau avec nez de nervure

Aile double peau avec nez de nervure

Messagepar Eric » 13 Oct 2014, 21:50

Bonsoir
Suite aux expérimentations de l’aile de jonque sur un « Little skellig » j’ai conçu une aile au tiers avec un cahier des charges différent.
L’aile de jonque est une voile de croisière qui est facile à vivre en mer mais dont la mise en œuvre est assez longue et l’encombrement incompatible avec un petit day boat.
L’aile au tiers est destinée à améliorer les performances des petits day boats à voile au tiers sans avoir à en modifier le gréement. Il ne s’agit pas d’en faire des bateaux de course mais de leur permettre d’être, à surface de voilure égale plus rapide et de mieux remonter au vent. La mise en œuvre se doit d’être quasiment aussi simple que celle d’une voile au tiers, ce qui n’est pas un petit défi. Le coût doit être lui aussi voisin de celui d’une voile au tiers.
L’idée est de remplacer la voile au tiers par une aile à double peau dont seule le tiers avant est équipé de becs de nervure. Le reste de la voile est libre. La vergue est remplacé, comme sur la voile de jonque par un espar épais et arrondi qui vient entourer le mât. La vergue de l’aile au tiers dispose d’une encoche qui lui permet d’être facilement installée ou retirée du mât.
La voile qui entoure la vergue est d’un seul tenant et vient entourer le mât et la vergue. Pour pouvoir l’installer une fois le mât et la vergue en place, elle coupée horizontalement, du mât à la chute, sur un des côtés au niveau du passage du mât. Le découpage horizontal se referme par un zip ou un système équivalent comme un gros velcro…
Sur le bord d’attaque de l’aile, des becs de nervures (formes profilées qui entourent le mât) sont disposées régulièrement avec un pas de l’ordre de 50cm.Elles peuvent être en mousse dure (PVC par exemple) ou stratifiées ou métalliques. Elles sont fixées sur la peau par des velcro ou autres systèmes similaires.
L’aile au tiers se grée comme une voile au tiers avec un point d’amure sur le pont et un point de drisse sur une estrope entourant le mât. Le point d’écoute est également le même mais il pourrait être utile, comme dans certain cas avec les voiles au tiers, d’amener le point d’écoute au vent (sur le taquet d’amarrage) pour améliorer l’angle de remontée au vent.
Mise en œuvre :
- installer le mât
- installer le vergue (avec, si l’on veut, l’aile en place autour de la vergue),
- installer l’aile autour de la vergue et autour de l’avant du mât,
- fermer l’ouverture horizontale de l’aile,
- frapper la drisse, le point d’amure et l’écoute (sur les 2 peaux),
- hisser l’aile,
- larguer les amarres… et bon vent.
La manipulation de l’aile est similaire à celle d’une voile au tiers, y compris la réduction de voilure.

Schémas de l'aile au tiers



Patron des peaux de l'aile au tiers
Dernière édition par Eric le 16 Oct 2014, 18:21, édité 1 fois.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 169
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix

Re: Aile double peau avec nez de nervure

Messagepar Laurent » 15 Oct 2014, 09:41

Eric,

j'ai cette idée dans la tête depuis pas mal de temps.
Pas celle de la forme au tiers mais du principe d'épaisseur rendu à sa simplicité maximale via des espèces de gousset dans le bord d'attaque, comme ceux que tu as dessinés.
C'est la voilure originelle des Freedom qui m'a donné cette idée. Les Freedom sont bons marcheurs avec leur voilure double pli. Mais c'est la réduction de voilure qui s'avère problématique. Avec le principe que tu proposes, cette réduction deviendrait bien plus simple.

Image

laurent
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Aile double peau avec nez de nervure (lugwing?)

Messagepar eric17 » 15 Oct 2014, 18:18

Ça semble effectivement être la solution la plus simple pour obtenir une aile !
Question : est-ce que ça ne serait pas plus facile - et à peu près aussi efficace - avec juste un large gousset au niveau du mât et du "nez de voile", comme dans le système Tim Dunn ? (mais sans les "sheetlets". Ou une wingsail Wharram avec une prolongation sur l'avant).
WINGSail4.jpg
WINGSail4.jpg (192.69 Kio) Vu 5197 fois

Ce gousset pourrait être prolongé au niveau de la corne (double corne, sur la partie avant ?) un peu comme sur le houari de Bernt Kolher.

Zut, "lug wing", c'est déjà pris, c'est des godillots de luxe !! :-(

PS : voir aussi "would a lug wing work ?" de Jeremy Eisler, dans cruising world janv-dec 79, google books. Mais il ne fait que poser la question.
Je continue à chercher sur le web (pas trouvé grand chose de semblable), mais ce qui me fait penser que cette idée est géniale, c'est qu'on se demande (après coup) pourquoi personne ne semble y avoir pensé avant !! :o
Avatar de l’utilisateur
eric17
 
Messages: 80
Inscription: 02 Fév 2013, 18:27

Re: Aile double peau avec nez de nervure

Messagepar Laurent » 16 Oct 2014, 08:27

Eric, ce que décris là Tim Dunn est le swing rig.
On s'éloigne de la voile double pli.


Le concept central étant ce système le profil de bord d'attaque, minimal
La forme (vu de profil) de la voile pouvant varier au gré des envies.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Aile double peau avec nez de nervure

Messagepar eric17 » 16 Oct 2014, 11:53

Ma question était de savoir si la double épaisseur était utile/indispensable sur toute la largeur de la voile, ou si un large gousset (genre Wharram Wingsail, mais en en plus large et avec un bord d'attaque bien en avant du mât), c'est à dire "double pli partiel", pourrait faire le même boulot...

Ça donnerait moins de possibilités de réglage du profil, c'est sur, mais c'est surtout le résultat aérodynamique et la facilité de manipulation (ou le compromis entre les 2) qui comptent, je pense.
Avatar de l’utilisateur
eric17
 
Messages: 80
Inscription: 02 Fév 2013, 18:27

Re: Aile double peau avec nez de nervure

Messagepar Laurent » 16 Oct 2014, 12:38

Sur le papier, un profil épais complet est plus performant qu'un profil épais partiel.
Reste à en vérifier la pertinence sur un voilier de croisière dont la vitesse moyenne tourne autour des 5 à 6 noeuds.

Je rappelle que les tout premiers Freedom se sont fait remarquer en gagnant de haute volée quelques courses (Bermuda races, Rolex Cup, Tour de l'ile de Wright…), sans doute grâce à des carènes relativement affutées pour l'époque mais les profils épais complets y étaient sans doute pour beaucoup aussi.
La voile double-pli aurait pu connaitre un avenir plus glorieux si la réduction de voilure n'avait pas posé autant de problème (obligation de faire des plis autour du mât)
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Aile double peau avec nez de nervure

Messagepar eric17 » 16 Oct 2014, 13:28

Sur les Wharram, ça fait un peu "sac à patates" quand on prend des ris, mais comme ça n'est pas sous tension (changement de point d'écoute) et qu'il n'y a pas de bôme, c'est peut-être plus facile...
gaia_pacific_4_reefs_2.jpg
gaia_pacific_4_reefs_2.jpg (32.02 Kio) Vu 5167 fois

Mais c'est justement ce qui est génial dans le projet d'Eric (l'autre) : l'accordéon pourra s'accumuler sans pb entre les nervures.
Par ailleurs ces nervures ne devraient pas poser de problèmes aérodynamiques, si l'on en juge par les études conduites sur les foils à tubercules, imitant les nageoires des baleines à bosse.
fe_135_8_081104_f014.JPG
fe_135_8_081104_f014.JPG (233.31 Kio) Vu 5167 fois
Avatar de l’utilisateur
eric17
 
Messages: 80
Inscription: 02 Fév 2013, 18:27

Re: Aile double peau avec nez de nervure

Messagepar Eric » 16 Oct 2014, 18:34

Bonsoir
j'ai renommé le sujet pour tenir compte des réponses.
Si l'on regarde du côté des delta-planes, certains ont des bords d'attaques en forme et tout l'arrière de l'aile est alors une toile (une peau). Cela marche un peu mieux bien (ou un peu moins mal) qu'un delta-plane.
grand-vol-d-initiation-au-deltaplane-biplace_2341bd6d0d32e6bf75dc46fea5d1927320dbe341.jpg
Delta plane avec un bord d'attaque
grand-vol-d-initiation-au-deltaplane-biplace_2341bd6d0d32e6bf75dc46fea5d1927320dbe341.jpg (50.72 Kio) Vu 5157 fois


Sur "l'aile au tiers", la gouttière de la corne est en fait un bord d'attaque. Elle peut être plus ou moins grande. Cela m'a paru plus facile que de mettre des nez de nervure sur la corne.
Eric
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 169
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix

Re: Aile double peau avec nez de nervure

Messagepar Eric » 20 Sep 2015, 10:03

Bonjour
"Pour l'aile au tiers" je pense que l'on doit pouvoir simplifier :D les nez de nervure en les remplaçant par des tranches de tube (tuyau d'évacuation des eaux usées en PVC) du diamètre qui convient.
La corne doit pouvoir être un tube du même diamètre avec une entaille au niveau du rocambot pour laisser passer le mât.
Il faut simplement que le guindant de l'aile soit suffisamment avancé pour que les tranches de tubes aient un peu de place.
Les tranches de tube peuvent être fixées sur la toile par des rivets pop à tête large, du scratch... il n'y a pas d'efforts.
Pour une aile de jonque d'Optimist je pense utiliser du tube de 100mm de diamètre. En fait le diamètre est proportionnel à la corde de l'aile).
Eric
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 169
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix

Re: Aile double peau avec nez de nervure

Messagepar Eric » 03 Juil 2016, 18:05

Bonjour
Suite à des échanges hors forum, pour mieux décrire le zip, j'ai fait deux schémas avec la vergue sur le mât (le mât est dans son encoche.
Le premier schéma montre le zip ouvert avec la partie arrière de la peau bâbord qui n'est pas fixée à la vergue.La vergue et la voile peuvent être retirées du mât.
zip-aile au tiers001.pdf
Aile au tiers: la vergue est en place et le zip ouvert
(471.59 Kio) Téléchargé 118 fois

Le deuxième schéma montre l'aile avec le zip fermé. La peau bâbord est en place et le mât est enfermé entre les deux peaux.
zip-aile au tiers002.pdf
Aile au tiers : la vergue est en place et le zip fermé
(450.59 Kio) Téléchargé 107 fois

Eric
PS : J'ai changé la position du zip. Il est maintenant le long de la vergue alors que sur les schémas précédents il était horizontal mais cela ne change pas grand chose en terme d'efforts ou de performance. Cela m'a semblé plus pédagogique. ;)
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 169
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix


Retourner vers Ailes souples / Soft wings

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité