Welcome! Anonymous

[Projet] Gréement de jonque à voile épaisse

Re: [Projet] Gréement de jonque à voile épaisse

Messagepar Eric » 29 Sep 2014, 07:30

Bonjour Yvan
Malheureusement les essais en Rance n'ont pas pu avoir lieu. À ma grande honte lorsque j'ai gréé le bateau sur la cale de Plouer, je me suis aperçu que le safran et la dérive étaient restés dans le hangar à la Flêche !
C'est dommage car mon frère (ma famille est sur Dinan...) m'avait trouvé un bateau accompagnateur pour faire des photos de l'extérieur.
Après un détour par la Flêche, j'ai réussi à faire des essais jeudi soir à Arradon. Encore une fois dans du courant.
Les dépouillements sont en cours.
Eric
PS : Yvan je t'envoie un mail.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 158
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix

Re: [Projet] Gréement de jonque à voile épaisse

Messagepar Eric » 30 Sep 2014, 16:03

Bonjour
Essais à Arradon dans la soirée du 25 septembre 2014.
beau temps, vent force 1 avec des bouffées à 2 du sud . Marée de 89 avec une PM à Arradon à 20H21.
Je vais commencé par le compte rendu des essais.
L'analyse des données suivra.

Les essais avaient pour but d'obtenir une trace au près pour le "Little Skellig" gréé en aile de jonque et une autre gréé avec sa voile au tiers standard. Malheureusement l'objectif de la Rance de faire des image du bateau en navigation a du être abandonné faute de bateau suiveur disponible.
Les deux traces ont pu être produite. Elles sont emmêlées car j'ai choisi de les faire dans la même zone de courant.
Nous avions environs 1kts de courant contre au début et il a baissé légèrement. J'ai commencé par la trace de l'aile de jonque puis celle de la voile au tiers.
Arradon250914-a.jpg
trace à Arradon le 25 septembre 2014
Arradon250914-a.jpg (40.89 Kio) Vu 1506 fois




la mise en œuvre de la voile de jonque sur un petit bateau dont on retire le gréement à chaque navigation est compliquée et long. Il faut en-planter le mât avec l'aile déjà en place ce qui provoque du balourd; le bateau est stable mais petit quand même... Les deux faisceaux d'écoutes se mélangent avec les lazzi-Jack. La mise en œuvre a du prendre environ une heure. Pour libérer la barre des faisceaux d'écoute, compte tenu de la quête, le centre de voilure est assez haut.
Arradon250920141.jpg
L'aile de jonque grée très haut et le faisceau d'écoute
Arradon250920141.jpg (37.97 Kio) Vu 1506 fois


La mise en œuvre de la voile au tiers est simple et rapide tout à fait dans la philosophie KISS (keep it simple stupid!) du bateau.

La navigation sous aile de jonque est un plaisir, souple stable et rapide. Le bateau accélère bien, il n'y a quasiment pas de gîte et peu de dérive. Le gréement absorbe les bouffées et restitue l'énergie dans l'accélération. Il est possible de lâcher la barre l'impression est d'avoir un bateau auto-stable en cap. le près n'était apparemment pas très bon mais j'ai fait courir le bateau avec l'arrière de la nervure du bas dans l'axe. Il me reste beaucoup à apprendre sur l'optimisation de l'angle au vent et le réglage de l'écoute au près. Nous avons remonté le courant au près. Le bateau est toujours resté manœuvrant.

Après l'aile de jonque, le bateau avec le gréement au tiers donne l'impression d'un veau. La comparaison avec le gréement au tiers n'est pas absurde car l'aile de jonque n'est pas destinée à la performance mais à être une voile de travail efficace et simple à utiliser. Le bateau gîte plus en particulier dans les bouffées, remonte moins bien et va moins vite. Dans les molles il s'arrête et devient quasiment non manœuvrant. Je ne sais pas si c'est la différence de gréement mais j'ai eu l'impression que le vent était légèrement moins fort lors de la 2ème trace (mon anémomètre sur smartphone n'était pas utilisable en navigation et la cale était déventée. Au près, le bateau se fait dépaler par le courant. La nuit tombant la trace du gréement au tiers a du être limitée.

L'impression générale est que l'aile de jonque est très agréable à naviguer. En particulier sa souplesse lui donne beaucoup de douceur. Il faut cependant la réserver aux bateaux qui gardent la voile à poste hors navigation et qui sont suffisamment grands pour que les faisceaux d'écoutes ne soient pas une gêne.
Eric
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 158
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix

Re: [Projet] Gréement de jonque à voile épaisse

Messagepar Eric » 01 Oct 2014, 12:51

Bonjour
Compte tenu du courant les routes de la trace ne sont pas exploitables. :(
Actuellement je ne comprends pas les caps de la trace qui semblent absurdes (les écarts de routes d'un bord sur l'autre sont plus petits que les écarts de cap et ce malgré le courant). :(
je continue à essayer d'analyser les caps et autres données.

Les valeurs absolues n'ont pas grandes signification compte tenu des incertitudes. Par contre les valeurs relatives deviennent significative si elles sont supérieures à 10%

Comparaison de la trace aile de jonque et de la trace voile au tiers.
Environnement
Vent S force 1 bouffées à 2

Marée à Arradon le Jeudi 25 septembre 2014
Jeu
25 BM 02h05 0.30m Coeff. 88
PM 07h57 2.80m
BM 14h17 0.30m Coeff. 89
PM 20h13 2.85m


Marée à Port navalo le jeudi 25 septembre 2014
Jeu
25 BM 00h21 0.95m Coeff. 88
PM 06h14 4.90m
BM 12h33 0.95m Coeff. 89
PM 18h28 5.00m

Essai
Aile de jonque : 18H24 à 18H54
Voile au tiers : 19H15 à 19H34

Essai voile de jonque : PM port Navalo
Essai voile au tiers : PM +1H port Navalo

Comparaison des VMG
O, 25m/s = 0,48 kts

Estimation du courant à Arradon
PM Port Navalo 0,7 kts
PM+ 1H Port Navalo : 0,5 kts

Aile de Jonque :
Progression contre le courant : 0,06Nm entre 18H42 et 18H51.
Soit 0,4kts
VMG aile de jonque : 0,7 + 0,5 = 1,2kts

Voile au tiers :
Progression contre le courant : -0,01Nm entre 19H23 et 19H28
Soit :
-0,12Kts

VMG aile au tiers : 0,5-0,12 = 0,38 kts

Soit un différentiel de (1,2-0,38)/1,2= 70%

Comparaison des vitesses fonds au près
La vitesse moyenne au près avec l'aile de jonque est de :2,2kts
Celle avec la voile au tiers est de : 2 kts
L'écart est de 10% et comme le courant est un peu plus faible pour la trace de la voile au tiers cette valeur est conservatrice.
Cela confirme l'impression de différentiel de puissance et de vitesse.

Eric

PS : J'ai utilisé le lien suivant pour estimer le courant:
http://www.ckcv.fr/joo32/index.php/le-s ... s-le-golfe
PS2 : VMG (Veocilty made good) projection de la vitesse sur la route choisie. Dans ce cas la composante de la vitesse remontant le vent.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 158
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix

Précédente

Retourner vers Ailes souples / Soft wings

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité