Welcome! Anonymous

De la jonque à l'aurique n'y a t'il pas qu'un pas ?

De la jonque à l'aurique n'y a t'il pas qu'un pas ?

Messagepar lebigor » 14 Oct 2016, 18:49

Bonjour a tous.J'ai parcourus environ 10 000 nm avec mon creekmore 34 gree en jonque et maintenant j'ai envie de voir autre chose tout en gardant mon bateau.Je vais essayer de greer le bateau avec des voiles au tiers type Sinagot.Je ne pense pas que le fait que mon mat de misaine soit vers l'avant de 10 deg soit un probleme en modifiant un peut le guindant de la voile.qu'en pensez vous?
Merci et bon vent
Avatar de l’utilisateur
lebigor
 
Messages: 40
Inscription: 23 Avr 2012, 16:10

Re: De la jonque à l'aurique n'y a t'il pas qu'un pas ?

Messagepar Eric » 16 Oct 2016, 22:53

Bonsoir
De nombreux voiliers à gréement aurique ont une quête avant de mât importante.
Par contre quel est votre motivation pour passer d'un gréement de jonque à un gréement aurique ?
Eric
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 158
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix

Re: De la jonque à l'aurique n'y a t'il pas qu'un pas ?

Messagepar lebigor » 17 Oct 2016, 00:06

Bonjour.
J'ai ete tres content de naviguer sur.ce greement mais je me suis lasse un peut et j'aienvie d'experimenter autre chose sans trop me ruiner!
Avatar de l’utilisateur
lebigor
 
Messages: 40
Inscription: 23 Avr 2012, 16:10

Re: De la jonque à l'aurique n'y a t'il pas qu'un pas ?

Messagepar Laurent » 17 Oct 2016, 10:52

Bonjour,

Tu n'as pas envie de te lancer dans une Swing wingsail, telle que l'a testée David Tyler sur son Tystie ?
Avec des idées à piocher sur la voilure développée par Guy Beaup sur Matin Bleu.
Tu irais de l'avant tout en restant parfaitement dans les clous du Creekmore tel qu'il est actuellement.

Perso, j'ai tendance à refuser les gréements qui envoient en l'air des espars assez lourds.
Feu Mister Tabarly sait de quoi je parle, là où il est…

Le gréement au tiers : Simplicité absolue. Mais j'aurai l'impression de faire marche arrière quand même…


Laurent
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 763
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: De la jonque à l'aurique n'y a t'il pas qu'un pas ?

Messagepar Eric » 17 Oct 2016, 22:02

Bonjour
Je fais un pas de plus.... et pourquoi pas une aile au tiers ? ;)
On peut difficilement faire plus simple : pas de creux, pas de nervure...
http://www.voiles-alternatives.com/viewtopic.php?f=3&t=354
Sur ton canot tu peux même simplifier en laissant la voile à poste sur la vergue !
Eric
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Eric
 
Messages: 158
Inscription: 23 Mar 2014, 16:19
Localisation: Morlaix

Re: De la jonque à l'aurique n'y a t'il pas qu'un pas ?

Messagepar Laurent » 20 Oct 2016, 13:01

Il existe une solution intermédiaire qui a été mis au point par James waharram au début des années 80.
(et cela permet de rendre à César ce qui appartient un peu à césar…)
http://www.wharram.com/site/how-we-design/wharram-wingsail-rig

Cette voilure a été finalisé, pérennisé sur pas mal d'unités Wharram qui ont sillonné le globe.
Là, on sait où l'on va et il n'y aurait pas cette phase de mise au point, inévitable sur les projets qui n'ont pas dépassé le stade conceptuel.


-


D'autre part, avec 10000 miles d'expérience avec une voile de jonque, il serait tellement instructif Fabien, que tu nous fasses un bilan un peu détaillé sur le sous-forum dédié jonques.


laurent
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 763
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: De la jonque à l'aurique n'y a t'il pas qu'un pas ?

Messagepar Laurent » 20 Oct 2016, 14:02

Je ne cherche pas à dissuader de choisir le gréement au tiers mais à évoquer certains désavantages qui contre-balanceraient l'avantage numéro 1, la simplicité (fabrication, montage, réglage) : un des intérêts évidents de la voile de jonque, c'est la facilité déconcertante de réduction de voilure.
Avec une voile au tiers, il faudra passer du temps sur le pont pour compacter la partie excédante.
Comme il y a deux mâts, le temps sera multiplié de même…

-

Pour l'inclinaison du mat : pourquoi cela poserait problème avec le tiers alors que tout s'est bien passé avec la jonque ?
Il suffit d'établir un dessin permettant de conserver les centres véliques aux même niveaux longitudinaux.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 763
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: De la jonque à l'aurique n'y a t'il pas qu'un pas ?

Messagepar Laurent » 28 Oct 2016, 10:05

Sur son voilier "Scrowl" gréé en voile au tiers, Yann Quenet met au point un système de bome à enrouleur.
On peut voir une vidéo (daté au 23 octobre 2016) de ce système dans la page Facebook de Yann :
https://www.facebook.com/yann.quenet.5?hc_ref=NEWSFEED&fref=nf

De quoi rendre la réduction de voilure un jeu d'enfant !

Le site de Yann :
http://www.boat-et-koad.com/scow.php


laurent.
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 763
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes


Retourner vers Discussion, information, technique - générales

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité