Welcome! Anonymous

Comparaison entre les 4 ailes rigides des AC72

Comparaison entre les 4 ailes rigides des AC72

Messagepar Laurent » 15 Avr 2013, 12:32

Bonjour,

encore un excellent article de François Chevalier et Jacques Taglang sur leur blog.
http://chevaliertaglang.blogspot.fr/



"L’aile rigide d’Oracle est un modèle dans le genre : simplicité, formes douces, bec de bord de fuite orientable à l’arrière du volet de bord d’attaque dont le profil est épais, grande souplesse des quatre éléments du volet de bord de fuite dont le profil est fin. La puissance ne manque pas, au point que l’équipe a peiné pour gérer le couple de rappel et les départs intempestifs dans les surventes.

Celle d’ETNZ est réduite à la plus simple expression : un bord d’attaque rectiligne, deux volets souples, celui de bord d’attaque est plus épais que celui de bord de fuite qui est divisé en quatre panneaux, un centre de poussée et de gravité plus bas que sur Oracle et Artemis, une légère surface supplémentaire, sur le volet inférieur. Le tout assure une puissance qui a bien été gérée dès les premières sorties, avec une assiette horizontale stable du catamaran sur un foil.

La première aile d'Artemis était très élaborée : elle est tout en courbes et divisée en trois volets. Le premier volet de bord d’attaque est très important et présente un profil lenticulaire. Le second et le troisième volet, aux profils fins, sont divisés en six panneaux, et rappellent les flaps des ailes des longs courriers.

La seconde aile suédoise vise la simplicité : composée de deux volets, elle conserve des courbes en bord d'attaque et de fuite. Le premier volet a un bord d'attaque épais ; le second est très fin et peut se décaler par rapport au premier. Il est divisé en six panneaux indépendants réglables.

Sur le plan de la construction, on observe la même différence. La trame de la structure de l’aile sur Oracle est de 0,64 mètres (2’-1“), de 0,78 mètres (2’-6“) sur ETNZ, 1,05 mètres (3’-6“) sur Artemis I et 1,20 m sur Artemis II.

Il en résulte de cette analyse que les puissances de ces trois ailes ne sont certainement pas les mêmes et que les courbes suivant l’allure de navigation présentent des caractéristiques bien particulières pour chacune d’elles.
Jacques Taglang"





Laurent
Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Retourner vers Ailes rigides / rigid wings

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité