Welcome! Anonymous

Les yoles martiniquaises et leurs voiles à livarde

Les yoles martiniquaises et leurs voiles à livarde

Messagepar Laurent » 29 Avr 2012, 22:41



"Les premiers marins pêcheurs de la Martinique se servaient du gommier (embarcation tirée d’un tronc d’arbre du même nom qu’ils creusaient, taillaient …..). Cet arbre finit par s’épuiser dans nos forêts en même temps que le nombre de pêcheurs augmentait.

Ils se tournèrent alors vers les îles voisines (Sainte Lucie et Dominique) pour s’équiper. Cette solution n’arrangeait pas tout le monde et certains cherchèrent une solution de rechange….
Dans les années 40, un charpentier du François, réussit à concevoir une embarcation s’inspirant à la fois du gommier et de la yole européenne. A partir d’une ossature (étrave, étambot, courbes….on met les planches).

La yole acquit ses lettres de noblesse et s’implanta sur la côte atlantique de Grand Rivière à Sainte Anne.

Les pêcheurs utilisaient principalement la voile pour revenir de leur lieu de travail à cette époque
époque et se lançaient des défis : il s’agissait de ne pas arriver le dernier sinon ils perdaient le produit de leur pêche. Plus tard des courses sauvages furent organisées le Dimanche."
http://yoles-rondes.net/















Avatar de l’utilisateur
Laurent
Administrateur du site
 
Messages: 764
Inscription: 15 Avr 2012, 02:42
Localisation: Rennes

Re: Les yoles martiniquaises et leurs voiles à livarde

Messagepar Grenache » 05 Jan 2015, 12:20

C'est vrai que c'est bien tentant, la livarde. C'est bien dommage qu'elle souffre d'une aussi mauvaise image auprès des plaisanciers français... elle rappelle peut être trop l'optimist et donne l'impression qu'un bateau à livarde est forcément petit et qu'on y est toujours plié en quatre.
Les photos ci dessus prouvent qu'il n'en est rien. les sites anglo saxons (taper "sprit sail" dans un moteur de recherche) montrent aussi la richesse de ce type de gréement.
Pour ma part, j'avais envisagé cette solution pour modifier le gréement de mon FoxTrot. Je pense actuellement à un gréement à corne, mais rien n'est définitif et je garde la solution livarde dans un coin de la tête. (une première ébauche de réflexion en octobre 2013 : http://escabeche.e-monsite.com/blog/cuisine/une-livarde-pour-un-fox-trot.html)
Je joins aussi un article qui me semble intéressant, trouvé sur BateauBois, et qui tend à démontrer les qualités du gréement à livarde : http://www.bateaubois.com/articles.php?pg=197&lng=fr
La démarche est assez inédite en cela qu'elle compare plusieurs types de gréements sur des coques identiques. Par ailleurs, les comparaisons sont faites simultanément et donc à priori dans des conditions de vent aussi proches que possible pour les voiles mises en comparaison.
La variable "coque" et la variable "météo" étant fixées, (il reste la variable "équipage" qu'on est bien obligé de négliger) on peut ainsi comparer aussi équitablement que possible les gréements.
Bonne journée à tous,
JL
Avatar de l’utilisateur
Grenache
 
Messages: 5
Inscription: 04 Jan 2015, 19:02


Retourner vers Voiles, au tiers, latines, houari, à corne, livarde…

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités