Page 1 sur 1

Multi et pince de crabe

MessagePosté: 19 Juil 2013, 17:17
par arno
Bonjour à tous,

Nouveau sur votre forum je vous présente le projet de construction d'un petit multicoque (7m20 au pont) que je souhaite gréer d'une voile pince de crabe.
Actuellement la coque centrale est en passe de finition et contrairement au projet d' origine ( voir photo de la maquette) les flotteurs seront ceux d'hobie cat 18. Ce qui a nécessite, vraisemblablement une augmentation de la surface de voilure. À l' origine je pensais utiliser des mats de planche pour réaliser les vergues et le mâtereau ...
Qu 'en pensez vous, avez vous des plans voir des conseils (bien que les conseilleurs ne soient pas les ...!!!)

Béotien en la matière et loin du niveau scientifique en hydro et aérodynamique que j' ai constaté dans certains post, je suis attentif à toutes remarques, conseils expériences et plans !.




Re: Multi et pince de crabe

MessagePosté: 06 Sep 2013, 02:46
par equilibre
bonjour
quelle longueur d antennes et quelle surface de voile a tu prevus ?

Re: Multi et pince de crabe

MessagePosté: 30 Avr 2016, 19:17
par arno
IMG_5582b.jpg
IMG_5582b.jpg (16.96 Kio) Vu 1157 fois
que de silence depuis 2013, le travail, les autres projets ...
Mais je n'ai pas désespéré et la construction du bateau avec une voile pince de crabe est terminé.
Théoriquement les premiers essais doivent se dérouler la semaine prochaine, si je trouve un corps mort vacant pas loin de la maison (Paimbœuf ancien avant port de Nantes en loire Atlantique).
Pour la voile tout est très empirique !
deux antennes de 7m fabriquées avec des mâts de planche à voile, pour éviter les dépenses inutiles sur le prototype la voile d'environ 20m2 a été taillée dans de la bâche armée transparente de chez "outiror" :lol:, les passants en sangle de ceinture de sécurité ...Un mâtereau d'environ 5m dont 80 cm traverse le pont pour finir sa course et s'implanter sur le fond de la coque, coupé dans un mât alu qui trainait à l'atelier, non haubané et sans quête (mais peut être est ce une erreur ???). Le point d'amure de la voile est mobile pour être ramené au pied de mât aux allures portante et ainsi "levé" la plus grande partie du triangle dans les hauts (doux rêve et images d’Épinal des gravures de pirogues mélanésiennes ?) et enfin un palan de grand voile récupéré sur un Dart 18 que j'ai acheté l'année dernière ...
Je suis curieux de vos commentaires et avis, de vos expériences avec ce type de gréement et de tous les références de documents, livres, articles etc...

je suis aussi avide de votre pratique de cette voile, virement de bord, réglage, gestion de l'échappement du vent puisqu'il n'y a pas de prise de ris etc...
De mon coté je n'ai pas trouvé grand chose, je sais qu'un missionnaire français à publier via les amis du musée de la marine un ouvrage en deux tomes (épuisé ?) mais je n'arrive pas à mettre la main dessus !